• Home  / 
  • Mode
  •  /  Passer un hiver chaud grâce au Mohair

Passer un hiver chaud grâce au Mohair

5 juillet 2018

L’hiver est une période où il fait particulièrement froid et il faut l’anticiper pour avoir des vêtements adaptés à cette saison. En effet, quand la température est très basse, on ne peut pas porter n’importe quelle fibre textile, alors autant choisir la matière adéquate, telle que le mohair. Nous allons donc vous présenter cette matière tout en vous donnant ses atouts.

Qu’est-ce que le mohair ?

Le mohair est une laine produite à partir de la toison de la chèvre de la race angora. Il peut être utilisé pour fabriquer de nombreuses choses dont les bonnets, les châles, les pulls, les foulards, les chaussettes, les gants… et même des couvertures. Le mohair peut être également utilisé avec des fibres synthétiques pour la conception des peaux de phoque (tissu collé à la semelle du ski) pour le ski de randonnée. Aux États-Unis, il a surtout servi à la fabrication des Oursons en Peluche (Teddy’s Bear) vers 1903.

Origine de la chèvre Angora et du mohair

La chèvre Angora, aussi connue sous l’appellation « chèvre du Tibet », désigne une race caprine dont l’origine est le Cachemire du Tibet. Ensuite, elle s’est introduite en Turquie, plus précisément sur les plateaux de l’Anatolie au centre de la province d’Angora connu actuellement sous le nom d’Ankara.

La race Angora est une race très ancienne dont les premiers témoignages remontent à 2 000 ans avant J.-C. au Tibet et vers le IVe siècle avant J.-C. chez les Sumériens. C’est vers le XIe siècle qu’elle fait son apparition en Anatolie. Les poils obtenus par la toison de la chèvre Angora donnent lieu à la fabrication des tissus dont la réputation s’améliore progressivement et parvient à l’Europe vers le XVIe siècle. C’est à partir de là que les Européens commencent à importer des fils et des vêtements turcs. Ils ont fini par importer les chèvres vers le XIXe siècle et se lancent dans l’industrie du mohair principalement en France et en Angleterre. Étymologiquement parlant, le terme mohair provient de l’arabe « mukhayyar » signifiant « la plus belle, celle qui est choisie ».

Avec le temps, l’élevage de chèvres angora s’est répandu presque partout dans le monde. Les chèvres constituant le troupeau français aujourd’hui proviennent du Canada, du Texas, de l’Afrique du Sud (premier pays producteur de mohair au monde) et de la Nouvelle Zélande. Elles ont été importées dans les années 1980. La plupart des éleveurs français ont fait le choix de vendre leur production en produits finis.

Vous pouvez découvrir sur la boutique http://mohair-pyrenees.com des pulls et ponchos, des accessoires, des chaussons et chaussettes ou encore des pelotes à base de mohair.

Caractéristiques de la chèvre angora

La chèvre angora est élevée principalement pour sa production de mohair. Elle est caractérisée par sa robe blanche aux mèches aussi soyeuses que longues et lustrées. Sa toison est constituée par des boucles duveteuses qui deviennent plus grosses lorsque l’âge de la chèvre progresse. En moyenne, une chèvre angora mesure entre 60 et 65 cm et son poids oscille autour de 50 kg. Côté silhouette, une chèvre angora est entièrement revêtue de toison. Les seules parties découvertes sont ses yeux, sa bouche, ses oreilles, son nez et ses sabots. Ses cornes ont une teinte grise, proche de l’ivoire. Elles se développent vers l’arrière de la tête. Sachez qu’une chèvre angora peut vivre entre 10 à 12 ans.

En général, elle produit une fibre mohair pour un poids de 4 kg environ par an. Les chevreaux sont tondus pour la première fois à l’âge de 6 mois. Ensuite, la tonte a lieu deux fois par an. Une fois la tonte terminée, les poils de chèvre sont triés en trois parties étant destinées à des utilisations différentes. Le kid mohair est dédié à la production des produits portés à même la peau (fils à tricoter, écharpes, pulls…), le mohair adulte sert à confectionner des couvertures ou des plaids et le mohair jarreux est réservé à la production des tapis ou des chaussettes de randonnées.

Faire confiance à Mohair Pyrénées

La fibre mohair est très plébiscitée grâce à ses grandes qualités. En effet, ce n’est pas pour rien que le mohair est bien connu comme une fibre d’exception. Mohair Pyrénées, une boutique en ligne, mais également un éleveur de chèvre angora (ferme des Moulis), qui vous propose des fibres mohair fiables certifiées Mohair des Fermes de France. Outre les pelotes, vous y découvrirez aussi des accessoires faits à partir de mohair.

La ferme des Moulis a vu le jour il y a une trentaine d’années grâce à un couple faisant partie de ceux ayant réintroduit la chèvre Angora en France. Elle est membre du groupe d’éleveurs SICA Mohair assurant l’étiquetage Mohair des Fermes de France. Aujourd’hui, elle compte 140 chèvres élevées avec passion et respect du bien-être de l’animal. Mohair Pyrénées travaille avec les meilleurs façonniers dont la plupart sont en France. Seuls le lavage et le filage ont lieu en Italie.

Les atouts de s’habiller avec du mohair

Tout d’abord, le poil de mohair est très chaud (deux fois plus chaud que la laine classique pour le même poids !). Il représente une meilleure alternative pour les personnes qui n’apprécient pas trop la laine de mouton. Sa douceur, sa couleur éclatante et sa légèreté font du mohair votre meilleur allié pour faire face sereinement au froid intense de l’hiver. Son autre potentiel non négligeable est sa capacité d’absorber 30 % de son poids en eau sans paraître mouillé. Grâce au fait qu’il absorbe l’humidité du corps, vous pouvez le porter même s’il fait chaud.

Se vêtir du mohair vous permet d’être à la fois chaud et à la mode sans avoir à dépenser une fortune. Associé avec de la soie, le mohair sera encore plus somptueux et confortable.

Comment entretenir le mohair ?

Le mohair est une fibre facile à entretenir. Les chaussettes se lavent en machine à 30°C en programme classique.

Les autres produits en pur mohair ou mohair et soie doivent être lavée à l’eau tiède (30°C) de préférence à la main ou en machine au programme laine SANS essorage. En effet, l’essorage en machine et les températures trop élevées font feutrer et rétrécir.. Quant à l’essorage, enroulez le mohair de manière serrée dans une serviette éponge qui va absorber l’eau, ou presser le à la main délicatement. Ensuite, faites-le sécher à plat pour les produits tricotés à la main, les produits tissés (écharpes, plaids, etc.) peuvent être étendu de manière classique. Le mohair est une fibre qui sèche très rapidement, beaucoup plus rapidement que la laine de mouton, ou le coton : son temps de séchage se rapproche de celui des matières synthétiques.

Click here to add a comment

Leave a comment: