• Home  / 
  • Santé
  •  /  Soulager la sciatique : 7 solutions naturelles

Soulager la sciatique : 7 solutions naturelles

3 avril 2017

On ne peut pas la rater. Quand la sciatique s’installe, on le sait. Ce n’est pas une douleur qui vient s’installer doucement pour qu’on s’y habitue petit à petit. Non ! Elle vient à l’improviste, sans qu’on sache pourquoi et nous empêche de bouger.

Le premier réflexe quand on en souffre, n’est pas d’aller consulter, mais d’essayer de comprendre ce qui nous arrive. Alors…

La sciatique, c’est quoi ?

v112

La sciatique ou scientifiquement appelée « névralgie du nerf sciatique » n’est pas une maladie en soit. En fait, on appelle sciatique la douleur générée par la compression d’un ou des deux nerfs sciatiques.

Cette douleur irradie tout le long du nerf comprimé à la racine, à savoir la fesse, la cuisse et parfois la jambe et le pied.

Cette douleur est traité généralement par des antalgiques et des anti-inflammatoires ou on cherche la cause qui peut être une hernie discale.

Sinon, on peut y remédier naturellement !

1/ Du repos, pour commencer !

La sciatique nécessite un repos pouvant aller jusqu’au repos stricte au lit, du moins pour la phase aigue jusqu’à ce qu’on s’habitue à la douleur.

v114

La position idéale de ce repos est la demi-assise. Cette position permet de libérer un peu ne nerf sciatique et peut-être même de le soulager.

Il faut aussi veiller à ce que la jambe reste bien droite pour ne pas exercer une force supplémentaire sur le nerf. Le but étant tout simplement de diminuer la douleur.

2/ Des massages… oh que ça fait du bien !

Que ce soit par un masseur ou un kiné, c’est toujours bénéfique de se faire masser tant qu’on ne fait pas de positions susceptibles d’augmenter la douleur ou la compression. Il faut se détendre.

v115

D’ailleurs, dans ce cas, les huiles essentielles sont les bienvenues. Privilégiez l’huile d’eucalyptus citronnée ou encore l’huile de romarin. Expliquez la situation à un masseur professionnel et il saura vous conseiller plus d’huiles essentielles.

3/ Le yoga, pour aller plus loin !

N’essayez pas de faire du yoga quand la douleur est à son maximum. Par contre, en dehors des crises et en allant tout doucement, le yoga peut aider à soulager les douleurs et à espacer les crises.

v116

Agissant comme les étirements, le yoga va vous permettre de muscler vos jambes et de réhabiliter vos nerfs à l’étirement. Plus vous pratiquerez du yoga, plus vous gagnerez en souplesse et moins vous aurez mal.

4/ Et les plantes ? Ça marche !

Les médecins n’aiment pas en parler mais les plantes sont un remède miracle à tout. Parmi ces plantes on retrouve

v117

L’ail pour ses vertus anti-inflammatoires et sa collaboration à améliorer la circulation sanguine. Il vaut mieux le consommer cru en l’avalant sans mâcher avec du yaourt pour l’odeur.

Le houblon en cataplasme pour ses vertus anti-inflammatoires locales. Toutefois, il faut attendre jusqu’à ce qu’il refroidisse sur la zone pour l’enlever.

Le thym et l’origan sont aussi des anti-inflammatoires assez puissant. Il suffit de les boire en infusion deux fois par jour pour éviter les comprimés.

v118

L’ortie est un remède de grand-mère par excellence. Elle réduit les douleurs de la sciatique et détend le nerf. Il suffit de faire un bain avec pour se sentir soulagé.

Le céleri et la pomme de terre en jus sont très efficaces contre la sciatique. En plus, ce sont des aliments qu’on trouve toujours dans la cuisine.

5/ De la kinésithérapie à l’ostéopathie…

C’est plutôt le contraire qui est vrai.

En fait l’ostéopathe aidera à repositionner les vertèbres pour diminuer la compression sur le nerf sciatique, ce qui soulage bien évidemment les douleurs.

v119

Toutefois, la douleur peut persister surtout si la compression a été de longue durée. C’est là que le kinésithérapeute entre en jeu. Il va vous réapprendre à bouger et vous rééduquer afin de ne plus provoquer cette douleur.

D’ailleurs, il y a un phénomène bien connu qu’est la mémoire de la douleur. Cette mémoire vous empêche d’aller de l’avant. Le kiné vous aidera à vous en débarrasser.

Ceci dit, l’intervention de ces deux professionnels peut aggraver la situation et là, vous devez absolument consulter un spécialiste.

6/ Et l’eau dans tout ça ?

v120

L’eau est un remède à tout. Quand on se brûle, qu’on tombe ou qu’on se coupe, le premier réflexe est d’aller sous l’eau. C’est un très bon réflexe !

En cas de sciatique, la règle ne change pas. Faire un bain d’eau chaude, soulage la douleur momentanément et vous offrira même une bonne nuit de sommeil.

v121

L’eau est tout aussi bénéfique quand elle est froide. Il suffit de mettre un sac de glace sur la partie lombaire pour diminuer un peu la douleur à la racine du nerf. Ce qui va irradier sur le nerf en entier.

Bref, froide ou chaude, l’eau reste un bon remède.

7/ De l’exercice… Tant qu’on peut bouger !

v122

Il ne faut surtout pas laisser la douleur vous handicaper. Le problème c’est qu’on préfère ne plus bouger de peur d’avoir mal alors que cette sédentarité en soi est une des causes de la sciatique. Il faut donc bouger même s’il ne s’agit que d’une marche.

Il y a d’ailleurs certains exercices et remèdes pour la sciatalgie qui peuvent vous faire le plus grand bien.

Click here to add a comment

Leave a comment: